Retour

[Interview] Valérie Bardet nous présente la méthode Tipi

Valérie Bardet est ostéopathe et praticienne en régulation émotionnelle méthode Tipi.

La méthode Tipi est une méthode simple et rapide qui permet de se libérer de ses émotions perturbatrices telles que la peur, le stress ou la colère, au quotidien et en quelques minutes en activant une capacité naturelle que nous avons tous : la régulation émotionnelle.

Dans cet épisode de notre podcast Du cœur à l’ouvrage, Valérie nous présente cette méthode singulière, les principes sur lesquels elle se base, ses objectifs, ses résultats et comment cette méthode s’inscrit par rapport à d’autres méthodes de régulation des émotions.

Si vous souhaitez apprendre vous-même cette méthode pour activer votre propre capacité de régulation émotionnelle ou former vos collaborateurs pour les aider à réduire leur stress au quotidien et à se sentir mieux au travail, rendez-vous sur notre site : bloomr.org.

Comment as-tu connu la méthode Tipi ? Pourquoi as-tu choisi de pratiquer cette méthode ?

En étant ostéopathe qui est un métier que j’aime beaucoup je me suis intéressée de près à tout ce qui était capacité d’auto-guérison du corps.

Très naturellement, je me suis tournée vers le monde émotionnel puisque tout ce qui est mécanisme involontaire (acidité de l’estomac, contracture musculaire…) est tenu beaucoup par notre émotionnel et la plupart du temps par un émotionnel qui est plus de nature inconsciente que consciente.

Je me suis alors tournée vers la méthode Tipi qui n’est pas vraiment du psy puisqu’on n’analyse pas – non pas que ce ne soit pas intéressant, ça l’est extrêmement de faire des connexions avec notre histoire personnelle – mais l’objectif de Tipi c’est d’aller chercher une capacité d’autorégulation en basculant dans quelque chose sur lequel on ne porte jamais son attention : nos sensations physiques

La plupart du temps quand on a une difficulté on va chercher une stratégie dans l’intellect. Avec la méthode Tipi, l’idée c’est d’aller chercher dans le corps plutôt que dans l’intellect.

Nous sommes des êtres suprêmement intellectuels. Il y a un étage pauvre auquel on prête rarement attention et qui est pourtant extrêmement riche d’information pour notre système nerveux volontaire et involontaire, c’est le monde du sensoriel et de nos sensations physiques.

Or, dans cette strate-là il y a énormément d’informations précieuses qui vont amener des capacités d’auto-guérison et de régulation sans avoir besoin de faire grand-chose par la volonté.

Quel est le principe de la méthode Tipi ?

La plupart du temps, on n’accorde aucune importance aux sensations physiques, on est tout le temps en train de les court-circuiter.

On passe notre temps à tout gérer. On ne se rend même pas compte qu’on est en perturbation émotionnelle.  

Souvent, on ne finit par sentir notre corps que lorsqu’il devient douloureux, que cela devient trop désagréable. Or, en restant dans ce désagréable et en se reconnectant aux sensations par une certaine porte d’entrée, il y a des connexions neuronales qui se font, il y a des choses intéressantes qui se passent.

Pourquoi la plupart d’entre nous n’utilisons pas la régulation émotionnelle c’est parce qu’on supporte très bien alors qu’on pourrait ne plus avoir besoin de supporter.

En quoi consiste la méthode Tipi ?

D’abord, il s’agit de s’observer pour s’apercevoir qu’on est en train de passer dans un état ou on n’est plus bien, ou on commence à prendre sur soi, à devoir gérer.

Ensuite, lorsque je prends conscience de cela, plutôt que de continuer de gérer, je vais fermer les yeux pour contacter ce processus de régulation naturelle, qui va m’aider à diminuer le feu sous la cocotte mais aussi à faire un geste de santé parce que cela va permettre à mon cerveau de reconnecter des informations auxquelles je n’ai pas accès souvent.

Je me coupe de mon monde ordinaire avec ce que je vois, parce que la vue occupe énormément de bande passante. Je quitte la radio « ce qui se passe dans le film de ma vie » et je tourne la caméra vers l’intérieur : qu’est ce qui se passe dans le film de mon corps ?

Ensuite je vais essayer de localiser deux ou trois sensations pour rester sur cette radio.  

Dès lors, je vais laisser ce monde sensoriel se dérouler. Je vais juste regarder dans mon paysage intérieur sensoriel les arbres présents, les laisser bouger leurs feuilles et lorsque je parviens à contacter ce processus naturel, il va pouvoir me mener à l’apaisement.

Je diminue ainsi mes émotions perturbatrices de façon durable parce que je suis allée dans les couches basses du logiciel.

En informatique, pour corriger les bugs, soit on peut mettre un patch au niveau de l’applicatif, ce qui revient pour les émotions à mettre de l’intellect. Mais le jour où on tombe sur un gros bug, il faut aller dans le code source. Tipi est une des rares méthodes qui nous permet de corriger les bugs dans notre code source. Et en corrigeant le bon bug dans le code source on en trouve moins au niveau des applications.

Comment expliquer que cela fonctionne ?

Une émotion elle a un corps au sens où elle est enracinée sur une sensation physique. Par exemple on peut intellectualiser le fait d’avoir peur du manque ou on peut le ressentir physiquement et ce n’est pas du tout la même peur. Une peur a toujours des racines dans le corps et si on fait sauter les racines de l’émotion dans le corps, cela devient une peur beaucoup plus légère. Comme elle n’a plus de corps elle n’a plus de vie, plus de jus.

Comment se positionne la méthode Tipi par rapport à d’autres méthodes de gestion des émotions ?

Il y a très peu de pratiques qui ne s’occupent que du sensoriel en débranchant toutes les croyances.

On descend d’un niveau par rapport à l’écoute des émotions que nous apprennent les pratiques comme la CNV, qui sont déjà très intellectuelles. Ecouter ses émotions, oui mais d’abord écouter ses sensations.

Tipi est une sorte de préalable sur laquelle on peut ensuite brancher ce qu’on veut : résilience, CNV, méditation…  

Avant de brancher le positif, on débranche le souffrant.

Pour qui est cette méthode ?

De façon évidente, cette méthode est pour ceux qui ont identifié que certaines émotions sont leurs ennemies, qui ont des difficultés qui se voient comme le nez au milieu de la figure, qui vivent des choses qu’ils n’arrivent plus à gérer, qui ne sont plus supportables pour eux.

Et puis pour les autres il s’agit de se dire : tiens je porte quelque chose, je ne m’en étais pas aperçu, je ne sais pas forcément ce que c’est, mais je sens que je ne suis plus aussi détendu, aussi bien que ça, et donc je vais réguler.

A force de réguler, on est beaucoup plus disponible pour être présent.

Dans quelles situations la méthode est-elle particulièrement adaptée ?

Elle marche pour tout : la réaction à soi, la réaction aux autres, la réaction aux évènements. Pour plein de choses, on pense que notre réaction est normale. En réalité les événements ne sont pas ce qu’ils sont, ils sont uniquement liés au retentissement que cela a chez nous. La méthode Tipi va nous permettre de changer notre rapport aux petits riens du quotidien, les tracas, les contretemps…

Concrètement, quels sont les bénéfices de former les individus au sein des organisations à cette méthode, grâce au programme en ligne que tu as écrit ?

Avec le programme que j'ai crée pour Bloomr, ceux qui le suivent vont apprendre à mieux se connaître, à mieux définir leur stress, à mieux caractériser leur stress et à partir de là à savoir quoi faire quand ils se sentent stressés. Ils peuvent ainsi changer de regard sur les caractéristiques du monde émotionnel et découvrir toute la dimension sensorielle des émotions pour guérir des émotions perturbatrices en écoutant le canal des sensations physiques, que l’on n’écoute jamais.


Connaissez-vous Boomr Impulse?

Moins de stress, plus de sérénité dans votre organisation.

Découvrez notre programme en ligne pour s'auto-former à la méthode Tipi.

Rejoignez notre communauté de 1000+ professionnels RH en vous inscrivant à notre newsletter mensuelle !
Merci pour votre inscription, à très vite !
Oops! Something went wrong while submitting the form.